Blog


Article précédent

L’écrivain public, un acteur social
Posté le 04-02-2013
à 14:56:56

Le rôle d’un écrivain public n’est pas seulement de rédiger et de corriger des écrits, c’est aussi d'être un acteur social. Zoom sur ce métier bien particulier de la communication écrite.

L’écrivain public, un acteur social

Ses tâches

Savez-vous qu’en France, chaque année, plus d’un million de personnes consultent un écrivain public ?
écrivain-public-toulouse Elles lui demandent diverses tâchées liées à la communication écrite :

- rédiger ou corriger des courriers personnels et professionnels ;
- remplir des dossiers administratifs ;
- corriger des manuscrits personnels ou des mémoires d’étudiants ;
- écrire leurs biographies et récits de vie.

Son rôle

Ces personnes peuvent être des personnes âgées, des étudiants, ou bien des individus quelque peu fâchés avec l’orthographe ou l’administratif. Il peut aussi s'agir de personnes souhaitant vérifier l'orthographe d'un document ou manuscrit important avant de l'utiliser.

Parfois, elles sont un peu gênées de faire appel à un écrivain public. Elles se sentent dans une situation d’échec. C’est là que le rôle social de l’écrivain public entre en jeu. Totalement à l’écoute, il ne se contente pas de retranscrire leurs idées. Il est aussi là pour rassurer ces personnes et les réconforter. Apporter un peu d’humanité dans des vies qui n’en comportent pas toujours assez. Il se transforme en psy, en infirmière, et fait le bien.

L’écrivain public doit avoir une certaine expérience de la vie et se sentir empathique, tout en sachant ne pas trop s’impliquer émotionnellement et personnellement.

Zoom sur les biographies et récits de vie

Les biographies familiales et personnelles sont très demandées ces derniers temps. D’ailleurs, quatre éditeurs spécialisés publient chaque année plusieurs milliers de titres à tirage confidentiel.

Il est bon de voir que les gens veulent garder une trace de leur histoire familiale. Un petit livre illustré est un bel héritage offert aux générations suivantes.

En tant qu’écrivain public à Toulouse, je reçois aussi des demandes de récits de vie : un accident injuste que l’on ne veut pas voir se reproduire, un viol infâme dont on veut se libérer… Raconter, écrire les mots pour les sortir de sa tête, partager ; cela peut être une étape sur le chemin d’un mieux-être attendu et mérité.

Vous avez un projet ? Vous pouvez contacter Au Bon Mot, je suis à l’écoute de vos besoins.

Image prise ici.

1 commentaire(s)

Vous aimez ? Aidez-moi et partagez cet article sur vos réseaux!
»

» » » » » » » »

Article précédent